Apaiser les crises d’asthme

Remèdes naturels

Café noir

Prendre 1 tasse de café noir bien tassé et froid.

Essence de menthe

Chauffer un peu l’alcool à 90° et rajouter 10 gouttes d’essence de menthe. Verser le contenu dans un petit flacon à garder sur soi et respirer en cas de crise.

Céleri sauvage

Prendre une décoction de feuilles fraîches de céleri sauvage dans un verre de lait, si possible fraîchement trait et à jeun.

Massage

Après avoir appelé un médecin, en cas de crise d’asthme aiguë, appuyez fortement sur l’abdomen avec les deux mains en remontant vers la tête, ce massage peut dans certains cas stopper la crise.

Apaiser les crises d’asthme

Méthode Gesret®

Il existe un point précis du corps qui peut vous permettre de calmer une crise d’asthme en quelques minutes.

Ce point est situé sous l’aisselle gauche dans 90% des cas, parfois sous l’aisselle droite ou des deux côtés mais c’est très rare.

  1. Placez votre main droite à plat sur le côté gauche de votre thorax de façon à ce que votre index se trouve sous l’aisselle gauche,
  2. Appuyez et repérez sous vos doigts l’espace entre les côtes (comme une vallée),
  3. Appuyez et faites un mouvement de massage (en restant dans cette vallée, de façon horizontale d’arrière en avant et vice-versa),
  4. Cherchez à différentes hauteurs entre les côtes (en descendant dans l’espace du dessous ou en allant à l’espace au dessus)
  5. vous trouverez un point (ou plusieurs) très douloureux à la pression et vous sentirez comme une petite boule de graisse rouler sous votre doigt. C’est le point en question ! Lorsqu’on le trouve et que l’on appuie dessus, il y a toujours un réflexe de « grimace » (il fait mal).
  6. Massez ce point doucement en appuyant un peu, juste à la limite de la douleur. Dans le même temps, faites de grandes inspirations : vous allez constater que la respiration devient plus facile.
  7. Si le point le plus douloureux ne suffit pas à vous soulager à 100%, cherchez si un autre point est présent en dessous ou au dessus, ou sous l’aisselle droite (très rare).
  8. Utilisé de cette façon, le massage de ce point fait cesser une crise en quelques inspirations profondes.
Apaiser les crises d’asthme

Méthode Buteyko

La méthode Buteyko est une technique mise au point pour contrôler l’asthme et certains autres troubles respiratoires. Elle consiste essentiellement à moins respirer. Aussi étonnant que cela puisse paraître, « trop respirer » pourrait causer des problèmes de santé.
  1. Prise du pouls initial. S’asseoir confortablement, le dos droit, dans un endroit calme. Prendre son pouls pendant 15 secondes, multiplier le résultat par 4 et le noter. Cela sert simplement à « monitorer » les effets de la pratique des exercices de respiration.
  2. Pause de contrôle. Inspirer tranquillement (par le nez et non par la bouche) pendant 2 secondes, puis expirer pendant 3 secondes. Retenir ensuite sa respiration, en se pinçant le nez et en comptant les secondes. Lorsqu’on a l’impression de manquer d’air (il ne faut pas attendre de suffoquer!), noter la durée de la pause de contrôle. Cet exercice donne une évaluation de l’état d’hyperventilation. Selon le Dr Buteyko, un individu ayant une respiration normale devrait pouvoir tenir une telle pause pendant plus de 40 secondes.
  3. Respiration très superficielle. Se tenir le dos droit, ralentir sa respiration en relâchant les muscles du thorax et en contrôlant son souffle par l’abdomen. Respirer ainsi durant 5 minutes en étant attentif à maintenir une respiration très fluide. Au bout de quelques séances, cette façon de respirer peut s’intégrer à la vie quotidienne : au travail, au volant de la voiture, en lisant, etc.
  4. Pause de contrôle. Refaire une pause de contrôle et noter sa durée. Elle devrait être plus longue que celle observée à l’étape 2. Au bout de quelques séances, elle devrait encore s’allonger.
  5. Prise du pouls final. Prendre son pouls et le noter. Il devrait être plus bas que celui observé à l’étape 1. Au bout de quelques séances, il devrait aussi être plus lent dès l’étape initiale.
  6. Observation de la condition physique. Observer sa condition physique, en se demandant si on ressent une chaleur dans le corps, si on se sent plus calme, etc. L’effet de la respiration superficielle doit être calmant. Si ce n’est pas le cas, l’exercice est probablement fait de manière trop poussée.

Téléchargez l'app SOS-ASTHMA

Téléchargez l’application SOS-ASTHMA par sécurité. Tout ce que l’on vous souhaite c’est de ne jamais déclencher l’alerte. Soyez solidaire, avec l'app installée vous vous rendez disponible si un asthmatique à besoin d'aide!

N'oubliez pas qu'un broncho-dilatateur n'est pas un traitement de fond. Vous devez consulter un médecin spécialiste en maladies respiratoires.

Swiss Charity Association
Route Industrielle 4, CH-1806 Saint-Légier